Mes 3 astuces préférées anti-pétage de plombs

Anti pétage de plomb, ça n'est pas très correct comme langage n'est-ce pas ? Mais, soyons réaliste, c'est exactement ce qu'il se passe parfois avec nos enfants ! Et c'est intéressant comme image parce qu'elle décrit très précisément ce qu'il se passe dans notre cerveau, pour de vrai. Oui, ça "disjoncte" en vrai, c'est un mécanisme de survie qui est censé nous protéger d'un grand stress. Malheureusement, ce sont nos enfants qui font les frais de ce pétage de plomb. Alors, je n'ai pas de solutions miracles mais j'ai quand même 3 astuces qui ont souvent été efficaces pour me faire "redescendre" et éviter d'endommager la relation à mon fils. Je vous les partage ici. 

Astuce N°1 pour les parents : compter jusqu'à 10 dans sa tête

C'est très souvent ce que je suggère dans les cycles Faber et Mazlish que j'anime sur Avignon. Dans ces ateliers, nous prenons conscience de notre façon de communiquer et petit à petit nous mettons en oeuvre des habiletés relationnelles différentes pour préserver le lien avec nos enfants. Et j'adore ces ateliers. Simplement j'ai remarqué, chez moi et chez d'autres parents que lorsque nous demandons quelque chose à nos enfants, on s'attend presque à ce qu'ils soient montés sur ressort et qu'ils obtempèrent ! Et bien...non, c'est impossible, à moins qu'ils soient très disponibles, ou très effrayés, ils ne pourront pas réagir immédiatement. C'est le sens de cette astuce :
Je demande quelque chose, et je compte dans ma tête jusqu'à 10 et tant qu'à faire, en respirant par la bouche. Et tant qu'à faire aussi, je visualise toute l'énergie qu'il faut à mon enfant pour qu'il puisse intégrer ce que je lui dit et stopper toutes les actions qu'il est en train de faire. Et j'en profite aussi pour me demander comment je pourrais insister, si, dans 10 secondes, il ou elle n'a pas bougé. Dans l'approche Faber et Mazlish, il y a toujours plusieurs habiletés possibles pour une même situation. Personnellement, c'est à ça que me serve les 10 secondes, à réfléchir à la prochaine étape. Et bien souvent, le temps que je réfléchisse, mon fils coopère.

Astuce N°2 pour les parents : souffler dans une paille

A une époque, mon fils passait sont temps à faire sortir la salive de sa bouche, vous savez, en mode escargot...Ca me rendait tout simplement dingue ! Oui, totalement dingue. Tout mon cerveau d'adulte me disait qu'il n'y avait rien de grave et que franchement ça ne valait pas le coup de s'énerver pour ça. Mais, à l'intérieur de moi, ça bouillonnait ! J'ai alors appliqué le conseil qui m'a été donné : souffler dans une paille. Cela a tellement bien marché que j'ai acheté 200 pailles - aujourd'hui je prendrai des pailles en inox - et que j'en ai mis partout : sac à main, boîte à gants, cuisine, salon, salle de bains et chambres !
En effet, le fait de souffler dans un petit espace entraîne une respiration apaisante, c'est mécanique. Bien sur j'ai résolu par la suite l'origine de stress qui montait en moi. Mais on a pas toujours le temps ni l'envie de creuser le pourquoi du comment. Alors soufflons !

Astuce N°3 pour les parents : dire à haute voix que c'est dur

Alors ça, c'est une astuce un peu plus complexe parce qu'elle implique quelque chose que nous faisons peu : avoir de l'empathie pour nous-mêmes. Oui, s'écouter dire que c'est dur, c'est comme si notre meilleure amie apparaissait pour nous soutenir, et ça fait du bien ! Et surtout, cela évite de se faire monter la pression, de nourrir notre stress avec des pensées parasites :" il me cherche", "elle le fait exprès" "il se moque de moi" etc... qui aboutissent fatalement au pétage de plombs.
Quand vraiment je suis à bout je peux dire : "Je suis folle de rage que cette situation continue de se reproduire. Quand je serai calmée, nous cherchons une meilleure façon de régler ce problème !" Et, en général, soit cela suffit à me faire redescendre, soit je vais souffler dans une paille. Et si je trouve un verre d'eau à portée de main, c'est le top, ça fait des bulles, et en plus de détendre, ça fait rire. Et pouf, toute mon agressivité s'envole !


J'espère que ces astuces vous seront autant utiles à vous qu'à moi !

Participez à ma grande enquête sur le cheminement du parent !

Vous le savez peut-être déjà, j'ai décidé de lancer une grande enquête sur le cheminement du parent. En effet, nous sommes à une époque où beaucoup de parents veulent éduquer différemment. C'est un chemin qui peut être difficile et parfois douloureux. C'est aussi un chemin plein de créativité  et de belles surprises. J'invite tous les parents à prendre le temps de répondre, c'est l'occasion de faire un point sur son parcours et de contribuer au partage au sein de cette grande communauté de parent.

Ateliers parentalité - Soutien parental - Avignon

Margaux Michiels

Psychologue clinicienne
Avignon, Nîmes et Montpellier
Parentalité positive et bienveillante
Animatrice Faber et Mazlish
Approche empathique basée sur les théories de l'attachement
Alice Miller
Association Mémoire Traumatique et Victimologie

Adresse

Margaux Michiels Psychologue

5 rue des Papalines

84000 Avignon 

infos@parents-avignon.fr
Suivez-moi sur facebook